Angkor, la naissance d'un mythe

Un projet Art et Patrimoine, Réduction fiscale - Crée par Musée Guimet - Contacter le créateur du projet

Soutenez l'exposition "Angkor, la naissance d'un mythe" et partez à la découverte de la civilisation khmère avec le musée Guimet !

Dernières news:


Angkor, la naissance d'un mythe

28 885 €
sur 5 000 €

Projet financé le
1 oct. 2013

Partager Exporter
  •   Partez à la découverte de la civilisation khmère avec le musée Guimet en participant à la restauration d'un moulage du temple mythique d'Angkor Vat !

    Grâce à vous, ce moulage pourra être restauré et décontaminé pour être exposé pour la première fois depuis 1927, à l’occasion de l’exposition : 

    ANGKOR, LA NAISSANCE D’UN MYTHE 
    Louis Delaporte et le Cambodge

    Musée Guimet
    du 16 octobre 2013 au 13 janvier 2014

  • Quand Delaporte rencontre Angkor


    Il y a près de 150 ans, Louis Delaporte, un officier, explorateur, savant et artiste français, pose le pied au Cambodge. Il tombe sous le charme du site d’Angkor : 40 km² de vestiges, dévoilant à l’explorateur les chefs-d’œuvre de la civilisation khmère qui rayonna sur l’Asie du Sud-Est du IXe au XIIIe siècle.

    Autrefois gigantesque métropole, et ensemble architectural parmi les plus vastes du monde, le site est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

  • Les moulages de Louis Delaporte, témoins de l'art khmer


    A l’occasion de ses expéditions, Louis Delaporte réalise divers moulages (reproductions) des éléments architecturaux d’Angkor et les rapporte en France pour faire découvrir l’art et la culture khmers.

    Les moulages ont été conservés dans l’ombre depuis 1927, dans des caves en différents points de la France. Ce n’est qu’aujourd’hui, en 2013, qu’ils revoient le jour, à l’occasion de cette exposition au musée Guimet.

    Les originaux sont aujourd’hui détériorés par les pluies et l’érosion : ces moulages sont donc pour certains les témoins les plus fidèles de l’art de ces temples khmers.

    Ce sont des objets d’une grande valeur historique et artistique qui vous feront voyager dans l’espace et dans le temps, vers l’Angkor du XIXe siècle.

  • La porte d'Angkor Vat, une oeuvre d'hier et d'ailleurs que vous pouvez aider à restaurer

    Le temple d’Angkor Vat, consacré à Vishnu, a été construit dans la première moitié du XIIe siècle par le roi Suryavarman II. La porte dont il est question se situe à l’ouest de cet édifice immense. Y domine une représentation de Vishnu, grand dieu salvateur de l’hindouisme, couché sur le serpent de l’éternité. Cette image cosmique accueille le visiteur venu lui rendre hommage.

    Louis Delaporte, cet explorateur et savant français, a réalisé un moulage de cette porte : c’est cette pièce que nous vous proposons aujourd’hui de restaurer.

  •                    Le projet de restauration du moulage de la porte d'Angkor Vat
  • Grâce à vos dons, ce moulage en plâtre datant de la fin du XIXe siècle et jamais remonté depuis 1927 se perpétuera pour les générations à venir.

    Le décontaminer, le restaurer, le transporter  jusqu’au musée pour la grande exposition d’automne, puis le remonter et lui constituer un socle, voici les missions que nous devons mener dans des délais record :


    5 000 euros nous permettraient de décontaminer la porte.
    Avec 10 000 euros, nous pourrons également la restaurer.
    Avec 20 000 eurosnous pourrons acheminer la porte au musée.
    Avec 30 000 euros, nous pourrons finalement la socler et la remonter sur place pour l’installer dans l’exposition. 
    Au-delà, ce sont d’autres moulages que vous permettrez de restaurer !

     

    En tant qu’établissement public, le musée Guimet vous permet de bénéficier d’un avantage fiscal : votre don ouvre droit à une réduction d’impôt à hauteur de 66% de la somme versée. Ainsi, un don de 100€ vous revient en réalité à 34€ !

     

    En remerciement pour votre soutien, nous vous proposons un accès privilégié à cette exposition : vous pourrez retrouver votre nom sur le site internet du musée ou à l’entrée de l’exposition, la visiter ou encore rencontrer l’un de ses commissaires passionnés !

  • Hommage à la passion d’un homme

    En soutenant ce projet, et ce, quel que soit le montant de votre don, vous contribuez à la sauvegarde et à la pérennisation d’une œuvre appartenant aux collections nationales françaises, trésor du patrimoine qui jette un pont culturel entre les civilisations d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui.

    Vous rendez enfin hommage à la passion d’un homme, Louis Delaporte, qui en son temps, a su déceler la beauté d’une civilisation qui n’était pas la sienne et dont il était tombé amoureux.

  • 12 janvier 1842 : Louis-Marie Joseph Delaporte naît à Loches (Indre et Loire).

    1858 : Entrée à l’Ecole navale de Brest d’où il sortira officier de Marine.

    1866 : Delaporte est choisi pour ses talents de dessinateur comme membre de l’expédition chargée d’explorer le cours du Mékong, sous le commandement du capitaine Ernest Doudart de Lagrée. La découverte du site d’Angkor le bouleverse. C’est à partir de ce moment que Louis Delaporte conçoit le vaste dessein de faire connaître l’art khmer à l’Europe.

    1873 : Delaporte obtient des ministères de la Marine, des Affaires étrangères et de l'Instruction publique, la mission de constituer la première collection officielle d'art khmer.

    Juillet – Octobre 1873 : Mission de Louis Delaporte au Cambodge. Malgré des conditions de travail extrêmement éprouvantes, il ramène en France un important ensemble d’œuvres originales, de moulages, de  dessins et de documents divers.

    1878 : Exposition universelle à Paris. Les sculptures de Delaporte sont exposées au palais du Trocadéro et émerveillent le public.

    1882 : Louis Delaporte est nommé conservateur des collections khmères du musée indochinois du Trocadéro.

    3 mai 1925 : Louis Delaporte meurt à 83 ans en laissant derrière lui des trésors archéologiques.

     

    "Je n'admirais pas moins la conception hardie et grandiose de ces monuments que l'harmonie parfaite de toutes leurs parties…"

    Louis Delaporte, à la vue du site d’Angkor.

Angkor, la naissance d'un mythe

28 885 €
sur 5 000 €

Projet financé le
1 oct. 2013

Voir la progression 

Top contributeurs

Pour participer, choisissez vos contreparties

Contreparties

Mécène Curieux

5 € soit 1,70 € après réduction fiscale

En remerciement, votre nom sur la page des donateurs du site Internet du musée.

48 contributeur(s), illimité.

Mécène Ami

35 € soit 11,90 € après réduction fiscale

Votre nom sur la page des donateurs du site Internet du musée <b>+ une photo de couverture à intégrer à votre compte Facebook + un laissez-passer pour la visite de l’exposition.</b>

45 contributeur(s), illimité.

Mécène Bienfaiteur

60 € soit 20,40 € après réduction fiscale

Un laissez-passer pour la visite de l’exposition <b>+ une affiche de l’exposition (à récupérer sur place lors de votre visite) </b>+ votre nom sur la page des donateurs du site Internet du musée <b>et sur le panneau de remerciements à l’entrée de l’exposition </b>+ une photo de couverture Facebook

88 contributeur(s), illimité.

Grand Mécène

100 € soit 34,00 € après réduction fiscale

<b>Une invitation pour 2 personnes au vernissage de l’exposition, le 15 octobre 2013 </b>+ une affiche de l’exposition, <b>dédicacée par un des commissaires </b>(à récupérer sur place lors du vernissage) + votre nom sur la page des donateurs du site Internet du musée et sur le panneau de remerciements, à l’entrée de l’exposition et une photo de couverture Facebook !

100 contributeur(s), 0 disponible(s), maximum 1 par personne.

Mécène d'Exception

300 € soit 102,00 € après réduction fiscale

<b>Une place pour une visite privée (dans un groupe de 15 personnes) menée par l'un des commissaires de l’exposition, à la fermeture du musée, un catalogue dédicacé par l'un des commissaires de l’exposition </b>, une affiche de l’exposition (à récupérer sur place lors de votre visite), votre nom sur la page des donateurs du site Internet du musée et sur le panneau de remerciements, à l’entrée de l’exposition, une photo de couverture Facebook.

32 contributeur(s), 28 disponible(s), maximum 20 par personne.