Marcasse et Van Gogh : un rêve partagé !

Un projet Art et Patrimoine - Crée par - Contacter le créateur du projet

Notre projet vise la revalorisation de l'ancien charbonnage de Marcasse où est descendu en avril 1879, Vincent Van Gogh, alors Evangéliste dans le Borinage, près de Mons en Belgique.

Dernières news:


Marcasse et Van Gogh : un rêve partagé !
100%

1 380,00 €
sur 6 000,00 €

Projet terminé le
29 déc. 2015

Partager Exporter
  • NOTRE PROJET SUR FACEBOOK
  • Marcasse et Vincent Van Gogh : un beau tableau !
  • Situé près de Mons (Belgique), à un jet de pierre de Valenciennes et Maubeuge, le charbonnage de Marcasse est l’un des plus anciens sites miniers du Borinage, première région charbonnière industrialisée en Europe. A travers le temps, l’entreprise minière a connu une histoire plutôt mouvementée.  Voici ce que relate un visiteur bien connu, jadis évangéliste parmi les mineurs à Petit-Wasmes,  dans une lettre à son frère Theo en avril 1879 :

    “Mon cher Theo,

    …Il y a peu, j’ai fait une excursion très intéressante ; en fait, j’ai passé 6 heures dans une mine. Et dans une des mines les plus anciennes et les plus dangereuses des environs, appelée Marcasse. Cette mine a mauvaise réputation parce que beaucoup y meurent, soit en descendant soit en remontant, par asphyxie ou par explosion de gaz, ou bien à cause de l’eau dans le sol, ou de l’effondrement de vieilles galeries etc. C’est un lieu sinistre et, à première vue, tout aux alentours a quelque chose de lugubre et de funèbre….”


    Marcasse - panorama

    Le charbonnage de Marcasse en activité (carte postale)


    "…Descendre dans une mine est une chose désagréable, dans une sorte de panier ou de cage comme un seau dans un puits, mais un puits de 500-700 mètres de profondeur, de sorte que d’en bas, en levant les yeux, on distingue la lumière du jour à peu près de la taille d’une étoile dans le ciel..." (Vincent Van Gogh à son frère Theo, avril 1879)


  • Notre projet - la revalorisation de Marcasse
  • Les anciens bâtiments industriels de Marcasse, situés dans un cadre bucolique au pied d'une réserve naturelle, font partie des rares témoignages borains de la révolution industrielle. Il est donc très important de les préserver pour les futures générations.  Cependant, les vestiges sont actuellement dans un état inquiétant, mais leur structure générale est encore bonne. Il est donc encore possible de les sauver, mais il est grand temps d’intervenir !

    Notre objectif est de faire revivre cette perle d'archéologie industrielle comme un lieu de mémoire et socio-culturel où les artistes se ressourceront et où les touristes profiteront du calme et de la nature.

    La première phase de notre action de sauvetage consiste à sécuriser les vestiges industriels, aménager une taverne-musée (avec la collection de photos et d'objets de la mine des propriétaires) et des installations sanitaires dans l'ancien bâtiment administratif, de sorte à pouvoir accueillir les visiteurs dans de bonnes conditions.

    Les travaux les plus urgents sont la sécurisation des anciens bâtiments et l’aménagement d’installations sanitaires correctes.  Les touristes pourraient alors non seulement déambuler entre les installations artistiques qui agrémentent déjà le domaine aujourd’hui, mais également traverser une partie des friches industrielles en toute sécurité.  Les anciens bureaux, relativement bien conservés, seront  reconvertis en taverne-musée.

    Le local destiné à accueillir la taverne nécessite d’être entièrement rafraîchi. Ensuite nous pourrons y aménager un bar et un coin cuisine avec four et réfrigérateur pour que Nadine puisse y servir le fameux « Pagnon borain » et les bières « Nuit Étoilée » et « La Marcasse ». 

    Le petit musée devra être équipé de vitrines pour exposer des objets relatant l’histoire du lieu et le travail des mineurs.  Une scénographie adaptée devrait rendre hommage à Vincent Van Gogh et Kirk Douglas, deux visiteurs de choix du site.

    Dans le cas où nous dépasserions l'objectif fixé, grâce à votre générosité, nous pourrions aussi aménager quelques sentiers en dur à travers les zones boueuses en hiver et rendre l’ensemble accessible au public PMR..

    Les travaux débuteront dès que nous aurons réuni la somme nécessaire. Ils permettront de générer par la suite quelques bénéfices par un droit d'entrée, la vente de boissons et de la petite restauration. Nous envisageons également d'organiser à Marcasse des événements culturels et artistiques en plein air et d'accueillir des écoles pour des ateliers sur des thématiques comme la mémoire minière et industrielle,  Vincent Van Gogh et la nature.

    Marcasse - plan de Monique Van den Berg

    Marcasse : plan de Monique Van den Berg



  • Marcasse - vue du terril

    Marcasse vu du terril


  • Qui sommes-nous ? - une fine équipe !
  • Les vestiges du charbonnage se trouvent dans un domaine verdoyant de 5 hectares. Le site est la propriété de Riccardo Barberio et Nadine Gravis, qui essayent, avec des moyens limités, de conserver et revaloriser les lieux. Les propriétaires se sont entourés de quelques experts dont le noyau est composé des architectes Carmen Azevedo (ARCHICAZ - Bruxelles), spécialisée en rénovation d'anciens bâtiments, et Monique Van den Berg (Droomplaats - Rotterdam), passionnée d'archéologie industrielle et admiratrice de Vincent Van Gogh, ainsi que de quelques locaux comme Claudio Paravano (actif dans la vie associative locale), Sarah Sleiman (coordinatrice du projet participatif "Une Aube Boraine") et Filip Depuydt (guide touristique sur le site du Grand-Hornu et sur le thème de Vincent Van Gogh).   

    Voici donc l’équipe qui entoure  Nadine et Riccardo avec un seul but : la sauvegarde et la reconversion de Marcasse !  Cependant, l’équipe peut compter sur la sympathie et le soutien logistique et moral de plusieurs institutions de la région, dont les autorités communales et le Centre Culturel de Colfontaine.


    Marcasse Action Group

    Claudio, Filip, Monique et Nadine 



  • Le budget - une chasse au trésor
  • Afin de pouvoir lancer notre projet, nous sommes à la recherche de 6.000 euro.

    Le budget se répartie comme suit :

    - Sécurisation des lieux                        3.000 euro

    - Aménagement taverne et musée        1.500 euro

    - Installation des sanitaires                    1.500 euro

    (+ Fees crowdfunding                                 600  euro)


    Nous vous remercions pour votre soutien et votre générosité !!!


    Marcasse Action Group - Monique et Carmen

    Monique et Carmen travaillant sur le projet Marcasse



  • Ce remarquable ancien complexe minier est actuellement la propriété privée de Riccardo Barberio et son épouse Nadine Gravis, dont voici une interview réalisée par Caroline Bondurand (Une Aube Boraine)

    "Tu veux une nuit étoilée?", me demande Nadine Gravis, un après-midi d'été, dans la petite cour juste à l'entrée du charbonnage. La Nuit Étoilée, c'est une bière en hommage à Van Gogh, artiste de passage dans les mines du Borinage mis à l'honneur par la Fondation Mons 2015.  Cet après-midi, on est loin de la noirceur des mines de charbon, des hommes harassés remontés des entrailles de la terre pour en extraire la houille, sous le regard inquiet d'une Saine Barbe de pierre. Plus de 60 ans après la fermeture du Charbonnage, le soleil dore les genêts, des chevaux trottent librement le long du terril verdoyant et le silence d'un après-midi d'été au pied du châssis à molette immobile incite à la rêverie.


     "Si t'as pas la passion, je ne sais pas si ça peut marcher" me confie Nadine. Et il s'agit bien là d'une passion, entre elle, Ricardo et ce charbonnage, avec tout son paradoxe: entre incertitude et foi profonde. C'est en 1993 que Nadine Gravis et  Riccardo Barberio sont tombés amoureux de ce lieu. Ils ont vu dans ces ruines la force de la mémoire et la promesse d'un renouveau. Le Charbonnage de Marcasse, tristement célèbre par ses coups de grisou à répétition, et en particulier la catastrophe du 13 janvier 1953 qui provoqua la mort de 24 mineurs, est demeuré depuis en l'état. La nature y a repris sa place, reverdissant ces lieux autrefois noir charbon. Dans les années 90, un promoteur rachète le site, abattant certains bâtiments branlants, pour y construire un lotissement. Cependant la zone étant déclarée zone verte, il revend le site à Nadine et Ricardo, laissant derrière lui des tas de gravats que Ricardo déblayera durant des mois, avec une brouette et une scoupe..."On ne savait pas que Van Gogh était venu ici à cette époque. Mais bon, Ricardo qui déblaye le terrain avec sa scoupe et sa brouette, c'était un peu la même folie". C'est lors la visite de Madame Livingston de National Geographic, que le passage de Van Gogh au Charbonnage de Marcasse est découvert par ses nouveaux propriétaires. Cette nouvelle oriente leur rêve: faire de ce site un lieu de mémoire, en hommage aux mineurs, mais aussi un lieu culturel. Ce rêve, ils le portent à deux, jusqu'à la naissance de l'asbl Marcasse et sa mémoire où quelques passionnés, architectes, guide nature, amoureux des lieux et de l'Histoire joignent leur force pour faire valoir le projet auprès des décideurs.


     1994-2015, plus de 20 années de combats acharnés pour tenter de démontrer la valeur du site aux autorités. Et pourtant le Charbonnage a fait parler de lui, revisité par des artistes, des historiens, des promeneurs, fascinés par son éclat si particulier. Vincente Minelli y tourne le film "La vie passionnée de Vincent Van Gogh" en 1955 avec Kirk Douglas dans le rôle principal,  et plus récemment en 2015, Henri De Gerlache revient sur le site pour tourner son documentaire "Le choix de peindre" sur l'expérience de Van Gogh au Charbonnage. Depuis 3 ans le Centre culturel de Colfontaine y organise son parcours poétique. C'est ici que Le Grand Ouest de Colfontaine a eu lieu, coordonné par le Centre culturel, fédérant plus de trois mille personnes, artistes, bénévoles des associations et populations d'ici et d'ailleurs au pied du terril, dans ce paysage d'arbres et de charbon. C'est ici, aussi, qu'”Une Aube Boraine” a débuté en juin 2013: nos artistes, après de jours de marche et de rencontres dans le Borinage, ont donné rendez-vous pour la première fois aux gens du coin et de plus loin, pour vivre ensemble leurs premières émotions, et partager la parole dans un esprit de fête.  Des promeneurs passionnés de nature et d'Histoire guidés Filip Depuydt aux jeunes architectes fascinés par la beauté du site, le Charbonnage de Marcasse est un rêve partagé qui rayonne bien au-delà de Colfontaine.


    Plusieurs actions donc pour faire exister ce site, avec au bout du chemin un rêve actif porté par quelques-uns seulement (ils sont toujours trop peu, ces fous qui ont changé le monde): préserver le patrimoine historique comme une mémoire vivante, emblématique de la Région; faire valoir le patrimoine architectural: le charbonnage est très original dans la conception même de ses bâtiments, on y trouve notamment le seul réservoir à eau rectangulaire (il fait d'ailleurs l'objet d'une étude menée par la Faculté polytechnique de Mons, en vue d'un classement); ouvrir une taverne et des gites, pour permettre aux gens de passage de s'y reposer et de prendre le temps de découvrir la région, construire des espaces culturels, des salles d'exposition et de spectacles...préserver les ruines, sauver le site du délabrement, lui donner une deuxième vie et l'ouvrir en partage aux populations locales et à ceux et celles venues d'ailleurs.


    Riccardo & Nadine - Grand Ouest Colfontaine

    Riccardo et Nadine accueillent Elio Di Rupo lors du Grand Ouest Colfontaine à Marcasse (24 avril 2015)


     "Des années qu'on se bat. J'aimerais voir ce site revivre, avant qu'on soit din l'terr a petote", me confie Ricardo, ce fils de mineur qui a racheté la mine comme on boucle l'histoire, la petite, celle des gens, pour donner du sens à la grande. 

     

    On retrouve, dans l'âme du Charbonnage de Marcasse, un petit quelque chose de la folie de ce peintre de passage. Si c'est une folie, elle est douce et presque sage, cette entreprise de redonner au site sa valeur historique et symbolique, d'en faire un pont entre le passé et l'avenir,  tenter de lui donner sa place au sein de l'entité communale et régionale: un patrimoine historique et humain devenu aujourd'hui presqu'incontournable.



    Marcasse - Aube boraine

    Marcasse en 2013 : une Aube Boraine


  • Van Gogh Europe et la Route Van Gogh - un envol européen
  • Grâce à "Van Gogh Europe" (www.vangogheurope.eu ), initié par Van Gogh Brabant avec le soutien du Van Gogh Muséum à Amsterdam, et le Kröller-Müller Museum à Otterlo, le site de Marcasse constitue un arrêt incontournable sur la "Route Van Gogh" à travers les Pays-Bas, la Belgique et la France.  Les randonneurs et cyclistes peuvent rejoindre le site via le GR412 et le RAVeL 98C (= Voie Verte) reliant la ville de Mons à la frontière franco-belge.

    Tous ces réseaux et infrastructures internationales et régionales touristiques bénéficieront au rayonnement  du site de Marcasse et les futures événements culturels bien au-delà des frontières.  


    Marcasse avec randonneurs

    Randonnée sur la trace de Vincent Van Gogh dans le Borinage

  •  

    Marcasse - peinture murale Stefano Console

    Marcasse - peinture murale de Stefano Console et des enfants de Colfontaine



    Les membres de notre petite équipe vous remercient de tout cœur pour vos dons et votre soutien moral.

    Les portes seront toujours ouvertes pour vous accueillir !

    Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contactr via riccanad@msn.com.

    Trouvez-nous sur Google Maps : https://www.google.be/maps/place/Sentier+de+Saint-Ghislain+7,+7340+Colfontaine/@50.411285,3.8182802,15z/data=!4m2!3m1!1s0x47c2599e490c43d9:0xa65efe325490a8ad


    Nadine, Riccardo, Claudio, Carmen, Monique, Sarah & Filip

    Marcasse Action Group 


     
  • En cas de problèmes avec le paiement de votre don
  • Compte bancaire “Marcasse & sa mémoire”

     

    Au cas où vous rencontreriez des problèmes pour effectuer votre don ou si vous ne voulez pas paraître sur notre page crowdfunding, il est également possible de faire un don (discret) sur notre compte :

     

    Asbl Marcasse et sa mémoire
    Fortis banque BE06001482724822

    BIC  GEBABEBB /

    IBAN BE06 0014 8272 4822

     

Marcasse et Van Gogh : un rêve partagé !
100%

1 380,00 €
sur 6 000,00 €

Projet terminé le
29 déc. 2015

Top contributeurs

Aucun contributeur pour le moment

Pour participer, choisissez vos contreparties

Contreparties

Le pigment

5,00 €

Votre nom mentionné sur le blog de Marcasse et sur un paneau à l'entrée du site.

0 contributeur(s), illimité.

Le crayon

10,00 €

Accueil personnalisé et visite du site de Marcasse + mention de votre nom sur notre blog et sur un panneau à l'entrée de Marcasse + 2 bouteilles de bière "La Marcasse" (à emporter sur place)

0 contributeur(s), illimité.

Le fusain

20,00 €

Accueil personnalisé et visite du site de Marcasse + mention de votre nom sur notre blog et sur un panneau à l'entrée de Marcasse + 1 T-shirt "Marcasse" (à emporter sur place)

0 contributeur(s), illimité.

Le pinceau

50,00 €

Accueil personnalisé et visite du site de Marcasse + votre nom gravé notre blog et un panneau à l'entrée du site de Marcasse +1 T-shirt "Marcasse" + 4 bières "La Marcasse" (à emporter sur place)

0 contributeur(s), illimité.

Le chevalet

100,00 €

La découverte guidée des différents lieux Van Gogh dans le Borinage + accueil personnalisé et visite du site de Marcasse + votre nom gravé sur notre blog et un panneau à l'entrée du site de Marcasse +1 T-shirt "Marcasse" + 4 bières "La Marcasse" (à emporter sur place)

0 contributeur(s), illimité.

La palette

250,00 €

La découverte guidée des différents lieux Van Gogh dans le Borinage + accueil personnalisé et visite du site de Marcasse + votre nom gravé sur notre blog et un panneau à l'entrée du site de Marcasse + 2 T-shirts "Marcasse" + 8 bières "La Marcasse" (à emporter sur place)

0 contributeur(s), illimité.

Le tableau

500,00 €

La découverte guidée des différents lieux Van Gogh dans le Borinage + accueil personnalisé et visite du site de Marcasse + + votre nom gravé sur notre blog et un panneau à l'entrée du site de Marcasse + 2 T-shirts "Marcasse" + 12 bières "La Marcasse" + un livre sur Vincent Van Gogh dans le Borinage (à emporter sur place).

0 contributeur(s), illimité.