Sélection du label, Zero a été produit par 1270 internautes. Après un parcours artistique à Berlin, le groupe séduit par sa musique à l’univers pop/rock. L’album sera disponible fin 2013.

Last updates:


Zero

€100,000
on €100,000

funded on
Nov 9, 2011

Share Embed
    • J'ai fondé Zero en m'installant à Berlin pour une année d'échange. Je passais toutes mes nuits dans ma chambre sur mon magnéto quatre pistes. Au bout d'un certain temps, quand j'ai eu assez de chansons, j'ai passé des annonces. J'ai d'abord rencontré Johnny, qui ne savait pas jouer, mais avait l'air bien cool. Puis Susanne, qui ne savait pas jouer non plus, mais prétendait que si. Ça me suffisait. Après, tout est allé assez vite. J'ai claqué toute ma thune dans un ampli et j'ai quitté mon appart, poursuivi par les factures. J'ai emménagé chez Johnny dans un trou à rat comme il y en avait encore à Berlin. Il y avait des champignons grands comme des mains qui sortaient des murs. Il dormait la nuit, moi le jour. La nuit, je mixais ce qui allait devenir notre première démo. Une fois finie, on l'a envoyée à tous les labels allemands. Trois jours plus tard j'avais un message d'EMI sur mon répondeur, comme dans les bios des groupes de légende. Le deal ne s'est pas fait, car le directeur artistique qui nous avait repérés s'est fait virer quelque temps après, comme à peu près la moitié de la boîte. 
      Finalement, c'est avec un gros tourneur qu'on a signé, ' Scorpio Konzertproduktionen '. On a trouvé un batteur en catastrophe, et on est parti à Hambourg signer le contrat. Avec Scorpio c'était comme avec une major : tournées en ' nightliner ', studios haut de gamme. Un peu trop vite pour nous. Sur scène, difficile de juger soi-même, mais je crois qu'on était loin d'être au point. En studio, on a essayé deux producteurs, plutôt renommés, mais les résultats n'étaient pas à la hauteur des attentes de Scorpio, et des miennes non plus. Ils ont essayé de nous vendre à des labels, sans succès. Bref au bout de deux ans ils nous ont lâchés. On a encore fait une tournée avec une autre boîte, mais j'y croyais plus trop. On a perdu notre batteur et c'était fini. 

      Je n'ai plus rien fait pendant un bon moment, j'ai fini par prendre un job. Et puis l'envie de faire de la musique est revenue quand je me suis mis au français (jusque-là je chantais en anglais). J'ai essayé un peu au hasard d'adapter des vieilles chansons et ça a fait clic. Ça avait l'air de marcher. Ça m'a ouvert de nouvelles perspectives. Du coup j'ai enregistré une nouvelle démo, que j'ai produite moi-même. Celle-là, pour la première fois, j'en étais fier. J'ai relancé Zero. On s'est remis à répéter, et puis, avec Johnny et Susanne, on a décidé d'aller s'installer à Paris, pour faire des concerts et chercher une maison de disque. On a fait quelques concerts déprimants devant des bars vides, puis heureusement aussi d'autres qui ressemblaient à de vrais concerts. Enfin, après un an, on a été contacté par MyMajorCompany qui nous ont proposé de nous prendre dans leur sélection. Maintenant, à vous de juger ! 

      Bonne écoute, 

      Adrien
    Zero

    €100,000
    on €100,000

    funded on
    Nov 9, 2011

    See the progression 

    Top backers

    To participate, choose your rewards

    Rewards

    Parts ouvrant droit à retour financier

    €10

    Votre contribution vous donne droit à un retour financier, en pourcentage des futurs revenus générés par l'exploitation commerciale de l'album, au pro-rata du montant de votre contribution.
    Vous recevrez également d'autres cadeaux en fonction du montant de votre participation !

    10000 bought, 0 available, maximum 1000 per user.